Les balbutiements de l’aube

Bretagne  Septembre 2015 002 

 

Voici l’en-tête de mon blog de proses, ici j’ai des nouvelles pour les enfants mais aussi  et surtout pour les adultes…

cooltext167494804241487


Les mots sont les passants mystérieux de l’âme (Victor Hugo)

 

Levez les yeux regardez, dans le ciel doucement plane une plume blanche légèrement tachetée de noir. Elle vole et vient se poser délicatement sur ma main. Est-ce une invitation à me l’approprier. Je ne sais, mais aussi délicatement quelle vient de m’être offerte, je m’en saisis et de suite je ressens une envie irrésistible d’écrire.

Est-ce ainsi que j’ai pris goût à poser mes mots sur le parchemin de la vie peu importe l’essentiel c’est que j’aime le faire et ce blog deviendra au fil du temps la fenêtre ou le miroir de mon amour pour les mots.

EvaJoe

Tartempion

 

4ème semaine du mois d’août, on utilise le plus de mots possible commençant par

T

 

Vous vous souvenez des menaces proférées par Ursule,non je vois bien que vous avez oublié…

 » 

  • « Taillade toi ce que Tu veux je me Tire à Tananarive…. »

Voilà vous êtes à nouveau dans le bain, nous y voici à Tananarive sous un soleil de plomb. Olive a chaud et elle ne trouve plus Ursule, elle erre sur les Trottoirs, puis passe son Temps  à fumer du Tabac frelaté. Assise à une Table elle remarque rapidement le Trublion qui s’agite et Tempête près du Temple de la divinité Taa. Elle boit un Thé infâme et sirote une Tasse de jus de Tomate. Ce soir elle ne prendra pas sa cuillère de Tamarin sinon elle est bonne pour passer son Temps dans les Toilettes.

Ah enfin voici Tartempion de son véritable prénom Théodule, c’est le cousin d’Ursule, il arrive dans une voiture que l’on peut appeler Tacot tant il est à la limité du burnout. Sous le bras il a sa Tablette flambant neuve, une Tablette de chocolat passablement molle qu’il extraie de son Tablier  en Taffetas rouge et blanc. Il ose lui dire que ce Taffetas aux couleurs exécrables est une robe qu’il lui offre pour convoler en juste noce. 

C’est un véritable Tyran, il l’a emmenée chez un chausseur acheter  des Talons aiguilles d’un goût douteux. Puis ils sont allés Tambour battant dans un restaurant pour célébrer leur union ils ont mangé une Tambouille avec des Tomates pelées en boîte. Beurk elle qui avait l’habitude des petits plats dans les grands et bien c’est raté. Il lui a imposé de faire du vélo en Tandem, elle criait de peur quand dans les Tournants ils Tanguaient.

Je suis ton Tarzan tu vas voir quand je vais te Tâter, je n’irai pas en Tâtonnant. Quand elle l’a vu nu elle a manqué en mourir de honte, il est Tatoué du cou aux pieds,  Il se teint en brun alors qu’il est d’un blanc douteux, il Transpirait comme un bœuf, faut dire que la chaleur dans la Tente était étouffante, par deux fois elle s’est évanouie, lui a cru qu’elle jouissait de plaisir. Elle a eu beau lui dire que son Terrain de jeu était plus un Terrain vague, il ne l’a pas cru. Terrorisée elle a essayé de fuir mais il s’est mué en Terminator et lui a dit qu’elle était Trop Terre à terre et pas assez Teigneuse, qu’il allait la mater et en faire une Trublionne de qualité! Foi de Tartempion je vais te mettre au pas! Mets ton Tablier en Taffetas et va servir les Touristes, je leur ai fait des Topinambours en sauce blanche, des Tagliatelles aux pointes d’asperges en boîtes, des Travers de porc à la sauce Tex mex, des Tarentules grillées pour rester dans le Ton, du Thon en boîte sauce grand veneur, et en dessert du Tamarin façon Théodore avec un coulis de Tomates, de quoi vous mettre les idées en place.

Et c’est bien cela qui a décidé Olive à quitter rapidement Tananarive, Tripoter par les clients indélicats, elle a jeté son Tablier avant d’en envoyer quelques une au Tapis. Son voyage de retour fut Triste mais elle a profité de la leçon.

Récapitulons

                      AAnatole son premier Amour l’attendait à la descente de l’Avion.

o pour aout

Octavio l’Olibrius était là une Orchidée à la main et un sourire aux lèvres.

U

Ursule l’Unijambiste  la dévorait des yeux, il avait fier allure dans son Uniforme

T

Quand à Théodore il brillait par son absence, il était en prison pour avoir servis de la viande avariée.

 

Fière,  en cette fin d’ Ao pour aout

U

TOlive s’en est allée sans leur jeter un seul regard, depuis elle a convolé avec un saltimbanque. 

FIN DU JEU DE RENÉE

 

Le cri d’une femme

Faîtes de contours et de délices

Elle offre de belles rondeurs

Vu comme une fille pleine de vices

Elle doit se couvrir car c’est une erreur!

 

Serai-je un pêché pour que l’on me cache

Se plaint la jeune femme aux milles éclats

Comment leur le dire pour qu’ils le sachent

Qu’en maillot de bain je n’offense pas Allah

 

J’aime sentir le vent caresser mon corps

Nager à contre courant sans être à contre-jour

Rien que de voir ce tissus j’en ai un haut le cœur

Je ne suis pas de mauvaise vie dans mes atours.

 

Ni pouliche, ni insoumise, je suis une femme

J’ai dix huit ans je sais respecter nos pères

Ne me jetez pas de pierres je ne suis pas infâme.

J’aime mon Pays car c’est ma terre.

 

EvaJoe  août 2016 copyright

 

 

 

 

Une situation Ubuesque!

Le mois d’août a, 4 lettres nous avons commencés ce défi le 2 août et ainsi de suite chaque mardi.

C’est organisé par Renée

 

3ème semaine du mois d’août, on utilise le plus de mots possible commençant par 

U

Lorsque Ursule franchit le seuil de l’Université il ignorait la raison pour laquelle la reine Olive lui faisait des Oeillades. Il avait un ULM magnifique en était-ce la raison? Il était Unique ça il le savait! Mais le mariage ne lui faisait nullement envie, il préférait l’Union libre et priait Uranus, une divinité que ses ancêtres avaient crées de toutes pièces.

C’est un de ses potes qui l’avait présenté selon les Us et coutumes, pourtant il se sentait Utilisé depuis qu’il avait gagné sa couche.

Ces deux potes un Ukrainien et un Uruguayen l’enviaient, mais de quoi se disait-il? Il était Ulcéré de la voir lorgner son anatomie. Il n’était pas Ultra-royaliste plutôt Ultra-sensible quand il vibrait sous ses Ultrasons. Faut dire que la coquine savait le faire vibrer.

Ce matin Olive avait surgis dans leur chambre avec une robe Ultra-courte, il en avait rougis notre bel Ursule, non pas de plaisir mais de honte. Il y avait Urgence, il était grand temps de lui dire qu’il Usurpait la place de son cousin. Il était temps car la situation devenait Ubuesque.

Mon cousin se nomme aussi Ursule, il est Unijambiste mais il porte encore très bien son Uniforme, je pense que c’est lui que tu attendais pour t’aider à gouverner. Tu pourras l’Utiliser pour tes jeux de nuit, car ses outils sont toujours à la hauteur, moi je suis Usé il est temps que je retourne à l’Université, depuis que je suis avec toi j’ai de l’Urticaire.

Je veux retourner à Uzès Usez de mon charme auprès des Universitaires venues tout droit d’Ukraine et qui convoitent les beaux Uzétiens. Je trouverais chaussures à mon pieds.

Olive voit rouge  et lui crie : 

– Non, tu es mon Universitaire et tu me plais l’autre travaille en Usine et je n’en veux pas, je te préfère, aussi tu restes sinon je me T
– Tu te Tues?
– Non je me Taillade les veines
– Taillade Toi ce que Tu veux et je me Tire à Tananarive!

Olive et l’Oligarchie

Pour Renée avec un peu d’avance voici la deuxième lettre d’AOUT o pour aout

 

 

 Olive a constitué son gouvernement , il y a quelques Olibrius et autres Ostrogoths de sa connaissance, mais c’est elle qui détient le pouvoir, Olive est la seule Organisatrice du travail. Tout le monde lui doit Obéissance, sachant qu’elle n’est pas Objective il va y avoir du bazar.

Olive n’a aucun Objectif, elle est tout au plus Obnubilée par son propre nombril, narcissique à souhait! C’est son côté Obscur qui la pousse à être Obséquieuse mais tout de même  elle est Observatrice, c’est ce qui lui a permis d’Obtenir un Oui aux dernières élections.

A cette Occasion elle en a profité pour Occire son chéri et s’en débarrasser sans autres formes de procès. La voici désormais seule aux commandes de son Ovni qu’elle ne sait point diriger. 

Les soirs elle joue à son amant Octavio  du violon sur deux Octaves, et quand il pleure elle lui Octroie avec parcimonie deux baisers sur sa bouche grande Ouverte! Ensuite elle pratique l’Oeuvre de chair et se retape devant des Oeufs au plat.

Chaque matin son Officier d’Ordonnance vient aux Ordres d’Olive, il Officie Officieusement mais il est grassement payé, aussi il ne s’Offusque pas de ce drôle de deal!

Olive passe auprès de son peuple pour une Oie blanche, mais Octavio lui trouve des airs d’Oiseaux de Paradis,. Hélas leur fille Olympe et son frère Olivier ont pris une couleur Olivâtre, là-dessus il a son Opinion, mais hélas il n’a pas droit au chapitre, il est juste le prince qu’on sort et qu’on rentre… S’il avait l’Opportunité de s’en aller il le ferai mais cela jetterait sur sa modeste personne l’Opprobre de son Olive, et puis il le sait elle le tient par ses Oranges ( le mot usuel est censuré) Hi hi!!

Ce matin il lui avait Offert une belle Orchidée blanche immaculée, mais elle l’a piétinée, il ignore la raison de son courroux, possible que ce soit l’Odeur, il ne sait plus, il est perdu. Depuis ce matin il Oscille entre Orgueil et Obscurantisme.  Car la nuit il n’a pu être à la hauteur, son Organe sexuel n’a pu se lever et Olive la jeter dans une Oubliette.

Depuis elle a fait appel à un Ougandais qui a de meilleurs Outils et qui répond au doux nom d’Ursule

Abracadabra il a Abdiqué!!

Au secours j’ai oublié Renée! C’est avec du retard dû à mes balades en camping car que je l’ai mise dans les oubliettes (futur défi de la semaine Avenir)

 

Abracadabra nous dit Anatole

Nous allons causer A bâtons rompus

Entre deux Averses.

Ce matin en faisant mes Abdos

Je suis resté Abasourdis

devant l’Abdication

de notre majesté 

Alphonse 4ième du nom.

Avec son Allure d’Adolescent

Il n’inspirait pas la confiance

il papillonnait comme une Abeille

et nous Abêtissait

cela en devenait Aberrant

Il était plus Absent que présent

Comme il a bien fait d’Abréger sa présence

Mais hélas

sa fiancée l’Avare

s’est Accaparée de sa couronne

j’en suis Accablé en ce début d’Août

C’est ainsi qu’Alphonse passé la main 

A  Olive

 

 

La complainte

L’Univers frisssonne au son d’un violon qui livre sa plainte

En laissant des larmes  qui se noient sur la surface de l’étang

Pour chuchoter  des mots fort inquiétant

Pour ceux qui ne peuvent traduire la complainte.

 

Des volutes de fumée parsèment les champs et  poussent le temps

Il s’enfuie l’espace d’un matin

En poursuivant des chimères un tantinet enfantin

Afin de renaître au firmament éclatant.

 

Les mots s’entrechoquent avec les notes

l’un veut être parole, l’autre musique

Tous  se montrent héroïques. 

 

Puis les notes étouffent le silence

Les mots se pavanent mais reste basiques

Alors à nouveau les frissons surgissent.

 

 

Le 1 Août 2016 copyright

Sur le mur : les paroles s’envolent mais les écrits restent

 

 

C’est une page ouverte

où communiquer devient un  jeu

la parole se libère

mais mange notre liberté

De ces réseaux sociaux

où beaucoup s’exhibe

dans l’impunité de leur écran

certains affichent leurs pseudos

voire leurs noms propres?

Parois il est salis par les vaniteux 

Par ceux qui ont envie de paraître

en montant d’un ton sur un de vos commentaires

En les repoussant derrière leur écran

Vous vous en faîtes des ennemis

qui vous attaquent dans l’ombre

et disparaissent en une nuit

Ici tout est folie, si vous ne « likez « pas

on vous jette aux oubliettes

jusqu’à vous piétiner en vous jetant quelques miettes.

Les amis des amis en toute impunité

prennent autant de place que ceux qui n’ont pas de prix

votre amour, vos amis la famille ceux de la réalité.

 

Entre pubs, jeux commentaires

votre cerveau se ramolli

se perds dans des méandres

et s’éloigne des réalités de la Terre

Puis brutalement sous les feux de l’actualité

les uns maudissent leurs chefs

d’autres vomissent le chef de l’Etat!

Personne ne voit les drames

mais tous y participent

Aiment où détestent

entre baisers et larmes.

 

 

 

 

 

Confidence lointaine

Texte écrit en duo avec un poète rencontré sur la toile (il y a plus de 10 ans)

 

 

J’ai beau brûler la vie

Parfois creuser le temps

Hormis les jours qui passent inlassablement

Je me sens seul

Comme l’aurore qui s’essouffle

Sue le trouble qui perce mon cœur

Si j’en avais la force

J’abandonnerais cette réalité

De peur d’en être infirme!

 

Mais comment arrêter le temps?

Qui sans cesse en mouvement

Me tenaille  à un chagrin continu

Et serre mon cœur pendant

qu’implacable la douleur me secoue.

 

Je crie, je geins, je souffre

C’est un perpétuel déchirement

Je veux du silence à en devenir sourd

Ne plus pouvoir bouger et  me sentir brisé

Comme une querelle dans l’obscurité

Je veux connaître mon heure

Je n’ai plus le courage d’attendre

Je veux renoncer à vivre

A écourter ce cauchemar et partir.

 

 

 

Sauvetage !

Surprise samedi en voulant terminer les travaux dans une de nos chambres situés au deuxième étage de découvrir ceci

(la photo n’est pas super vu qu’elle est prise derrière la vitre )

 

P1010737

Oui vous ne rêvez pas vous voyez des abeilles, un véritable essaim qui a élu domicile entre le volet et la fenêtre.

A la recherche d’un apiculteur la mairie de notre village a été d’un grand secours.

 

Voici ce qui s’est passé ( ce n’est pas filmé chez moi mais c’est ainsi que cela a été fait ! Tout au moins toute la première partie.

ICI

 

 

 

combinaison-avec-chapeau-et-voile

 

Et maintenant que ces demoiselles sont soit dans les rayons de la ruche, soit volettent autour de chez moi, l’apiculteur m’a donné ma première récolte de miel, non je ne  garde pas les abeilles,  mais le miel me revient, voici ce que cela donne :

IMG_0383

Vous apercevez au fond du saladier le miel qui s’écoule des alvéoles…

J’ai goûte  ce breuvage délicat et manger quelques alvéoles, on aurait dit un bonbon au miel voire un chewing-gum .Un nectar!

L’apiculteur revient ce soir vers 21 h récupérer l’ensemble des abeilles dans la ruche qu’il a mis dans notre pièce.Je ne suis pas allée voir car les abeilles étaient passablement énervées.

Les abeilles reviendront certainement pas celles-là bien entendu mais d’autres….

Abeilles-Ruches-1

 

Et pour conclure je vous invite à aller lire ici, c’est fort intéressant 

Comment le dire?

 

 

Depuis que ce drame est arrivé je me demande si écrire m’apaisera où si je vais remuer le couteau dans la plaie.

Et, je ne veux pas que chacun qui pense différemment que moi ou que d’autres puisse venir déverser un

 cri de haine

Je veux dire mon ressenti, ma peine, mon désarroi, ma peur aussi parfois.

Faut-il pour comprendre accuser?

Faut-il pour comprendre, montrez du doigt?

Faut-il pour comprendre : juger l’autre

 

Si j’avais écrit hier, j’aurais dit ne nous trompons pas de cibles, il devait être fou pour commettre un geste aussi ignoble

Méprisable!

Abjecte!

Sordide

Des mots j’en avais et j’en ai encore pour qualifier un geste inhumain.

Aujourd’hui on apprend que du jour au lendemain

J’exagère, mais si peu, qu’il se serait radicaliser!

Faut-être fou pour le faire sans réfléchir

Moi qui met longtemps avant de faire des choses dîtes normales.

 

Mais, vous devez aussi prendre du temps, ne pas faire les choses à la légère,

Réfléchir

Peser le pour et le contre.

Mais lui?

Il devait nous haïr et quand je dis nous je parle de tous, de tous les êtres humains

Pour commettre l’irréparable,

L’insoutenable

la folie meurtrière.

Mais, car il y a un mais?

Mais que t’avais fait ces enfants? Ces tout petits qui ressemblaient aux tiens?

Oui qu’avaient-ils fait? Pour que tu les tues d’une manière atroce

Pour que tu tues leurs mères et les laissent orphelins?

Où que tu tues les enfants et laissent ses mères sans leurs petits?

Et même que tu anéantisses ces familles.

Elles étaient là pour célébrer notre Liberté

Notre 14 juillet!!

Un symbole français par excellence…

Tu as tué leur innocence

Anéantis des projets de vie

Cueillis dans la fleur de l’âge des amoureux

et même assassiné des grands-parents!

 

Mais qui es tu?

Dieu! C’est impossible tu ne connais pas son amour

Une main vengeresse! Pourtant tu avais un travail chez nous!!

Mais oui qui es-tu?

Tu n’es plus là pour répondre à mes questions.

 

J’oublierais jusqu’à ton visage car tu ne m’es rien

Je te vomis toi et les tiens

J’allais dire je te hais, si je le dis c’est que je me rapproche de toi!

Je ne te hais pas mais j’espère qu’à compter du moment ou tu es mort, tu as souffert mille maux.

Je ne te hais pas mais je ne t’aimes pas.

Dire que je n’ai pas de haine me chagrine, 

 

Après ce drame des questions affluent dans nos têtes;

Nous n’avons aucune réponse, 

alors faire un procès d’intention, mais à qui?

Peut-on connaître des gens qui vivent dans l’ombre?

Qui, vont passer à l’acte parce qu’un problème a surgit dans leur vie?

Mettre un policier derrière chacun de nous?

Mais alors me direz-vous nous ne serons plus libre,

et puis c’est impossible.

 

Alors ne pas oublier, jamais, jamais, se souvenir pas pour avoir peur, non

Pour ne jamais les oublier ceux de Nice ou de Paris

Du Bataclan, de l’épicerie cachère  ou de Charlie Hebdo,

Ceux des terrasses de bar

Ces policiers assassinés sous les yeux de leur enfant

Eux  tous ne JAMAIS les oublier,

Et continuez d’avancer, mas toujours les avoir en nous

Avancez, allez de l’avant, ne pas leur montrer que nous pouvons avoir peur.

Continuez de danser, de chanter, d’aller voir des spectacles, même des feux d’artifice

Même…..

Ne pas leur donner de prises, ne pas leur laisser la moindre chance

JAMAIS!

 

 

Je ne m’en suis pas encore remise,

Chacun de mes mots je les ai réfléchis, pesés..

Mais j’ai osé

Les déposer:

Ici!

Je regardais une émission sur France 2 : Retour en terre inconnue!

Lorsque brutalement tout s’est arrêté

Puis ces mots sur mon écran: FLASH

J’ai pensé qui a -t’on tué? 

Et…

Là un grand froid m’a envahis, 

Des larmes ont afflué à mes yeux

Ma vue s’est brouillé

J’étais anéantie.

J’étais seule face à  cette horreur, je tremblais

J’ai ouvert mon ordinateur

cherché du réconfort

Un ami était là présent, je lui ai dit 

Alors ensemble on s’est soutenu

On avait les mêmes mots

Certainement les mêmes sanglots

Je le remercie il se reconnaîtra!!

Et il a bien fallu l’éteindre cette télé qui déversait des horreurs

des cris de la peur

pour aller dormir;

Je ne sais comment sont vos nuits

Les miennes ne sont pas faciles…

 

D’autres n’ont pas pu écrire voici leurs dessins 

Plantu

plantu

Louison

Louison

 

Une lectrice du Monde 

le monde

 

Swaha

camion nice

un autre dessin de Swaha

drapeau

 

Pratiquement tous ces dessins ont le drapeau de la France…

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

Goélands au rendez vous

Lorsque le rêve nous habite

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Suivez moi dans mon imaginaire

cooltext167486945591431

 

Des sentiers de la vie à ceux de mon imaginaire,

Il est écrit avec cette encre!

 A l'encre de mon imaginaire

cooltext167489082620044

communaute les passeurs de mots

 

Il y a 100 ans 

cooltext167417670841203

Déposez vos plumes

Le temps qui passe

Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement