Mes cris

A la croisée des routes!

 

Lorsqu’au point du jour enfle le bruit des armes

C’est notre humanité tout entière qui prend peur

Dans l’aube qui pointe son nez entendez-vous notre frayeur

voyez nos mains furtives essuyer nos larmes.

 

Sur nos routes d’égoïsme nous avons banalisé la vie

nous avons préféré être ce voyageur solitaire

qui ne regarde plus en arrière et qui n’est plus solidaire

Oublions ce replis sur soi il en va de notre survie.

 

A notre porte des gens sans foi ni loi

Ont voulu assassiner notre façon de vivre

Mais notre peuple a toujours su se relever et survivre.

 

Le toccin qui résonne fait frissonner les cœurs

En osant résister à leur barbarie

Nous affirmons  notre amour haut et fort

 

 

A tous ceux qui  ont été assassinés ce vendredi 13 novembre

A tous ceux qui souffrent dans leur chair

A toutes ces familles éprouvés par la mort d’enfants, de pères, de mères d’amis

A  nous tous enfin peuple de France.

 

A la haine offrons notre amour du vivre ensemble

Continuons de croquer la vie à pleine dents.

Restons debout, ensemble et fort!

Résistons!

 

EvaJoe ce 19/11/2015

 

 

France terre d'indifférence? Ou….

L’ombre de leurs maux assèchent nos larmes

et fait battre nos cœurs devant leur souffrance

Avons nous pour eux l’illusion d’une espérance

en donnant à nos mots la force des  armes.

 

La longue horde de ces voyageurs avec de maigres bagages

dans la nuit de cristal  marchent vers une terre d’asile

espérant qu’un jour ils pourront nous pardonner cette infamie indélébile

sans jamais oublier ceux qui sont morts accrochés au bastingage.

 

Devant la fugace image de cet enfant sur le sable blanc

Mort noyé en essayant de  capturer notre indifférence

pour enfin trouver la paix loin de cette terre de souffrance.

 

 

Lorsque des vagues humaines venus du nord de l’Europe déferlaient sur la France

En fuyant la guerre, les viols, la peur le mépris

Aurions-nous choisis la collaboration ou le maquis?

 

Copyright 05/09/2015

 

EvaJoe

 

 

 

 

 

 

 

Le mal!

Qu’importe le nom que tu lui donnes

Il est là mauvais et sournois

Il emporte la pensée et parfois le corps

Tu ne peux lui résister il s’engouffre en toi

En devenant un pantin dans ces bras

Quel qu’en soit l’instant.

 

C’est le mal qui vomit la douleur

qui ronge le cœur et envahit

qui détruit les peuples en recherche de Liberté.

Il porte le même nom il sait s’insinuer en toi

Te dévores et te laisses exsangue

tu perds tes repères et il  t’amoindrit.

 

Qu’il soit le mal de la douleur physique

ou celui de la douleur morale

Les deux s’entremêlent et tuent jusqu’à la joie de vivre.

 

Si l’un est la faute à pas de chance

L’autre est la faute à ceux qui ont de la chance

Les deux je les vomis car ils font l’homme à genoux.

 

Ecrit en pensant à ceux qui souffrent d’une douleur physique (je pense à la fille d’une amie ) et à ceux qui souffrent d’une douleur morale (je pourrais nommer tant de Pays, de peuple…Mais je pense que ce serait trop long à tous les écrire. Alors je n’en mettrais qu’un la Grèce, j’ai vu les larmes d’un homme et j’ai eu mal pour lui. 

 

 

 

 

Mes voisines, les kamikazes.

J‘avais écrit ce texte il y a quelques temps, il dormait dans un de mes tiroirs, pourquoi je le met parce qu’aujourd’hui je me suis faites la réfléxion que dans des commentairess  nos écrits peuvent être interprétés. mais ce n’est que ce que le blogueur qui nous lit tire comme conclusion que nous nous intéressons pas à ce qui se passe à quelques pas de chez nous.

Le titre ne veut pas dire que j’ai des voisines, mais c’est plus pour  vous dire que nul n’est à l’abri d’avoir croisé un de ces jeunes paumés…Perdus et je ne sais quoi..J’aurais pu écrire sur les jeunes gens, mais je préfère m’attarder sur les filles….

 

 

Elles partent pour un pays en guerre

Elles se sont marié devant leur écran

sur Skype ou sur Facebook

une vraie folie.

Sans rien connaître de l’autre

sans repères

embrigadés par des fous.

Hier encore elles envoyaient des sms,

riaient avec les copains et copines

dansaient lors de fêtes entre potes.

Elles avaient un très grand nombre d’amis

Mais, parmi ceux-ci la bête immonde

s’était glissée pour les emporter sur leur passage

les clouer au piloris 

en faire leurs esclaves sexuelles

Tout juste 15 ans, à peine femmes

mais enfants dans la tête…

Quel malheur! Quelle folie!

 

Vêtues de leurs niqabs, elles marchent

accompagnés d’un homme de 20 ans leur aîné

une kalachnikov en bandoulière

leur ventre proéminent entouré d’explosifs

kamikaze, mais qui se méfiera d’une femme enceinte

Qui? Vous, Moi, Eux, personne en effet.

Ils ne l’ont pas encore fait. Vous voulez rire, vous n’en savez rien..

Ni moi du reste, mais ils sont capable de tout.

 

Pourquoi tant de haine?

La haine de ces fous de dieu

tueurs de ceux qui ne pensent pas comme eux

endoctrinements

détournement des écritures

nouveaux croisés

fous de dieu.

 

Ceux qui croient en Allah

devraient hurler

ce n’est pas ça être Musulmans

Non! Ce n’est pas ça….

 

Qui les arrêtera?

Ou leurs folies vont les mener?

Faut-il débarrasser la terre de ces être méprisants

malfaisant

Faut-il les éradiquer?

Les tuer?

Je ne suis ni dieu, ni militaires

Je suis pour la Paix dans le monde

entre gens censés

Ceux qui n’y croient pas

Dégagent…..

 

Jeunes filles de France ou d’ailleurs

Méfiez-vous des beaux parleurs

Méfiez vous..Ne vous faîtes pas endoctriné

La-bas c’est le malheur

Ici vous pouvez encore aspirer au bonheur

Mais il vous faudra retrousser les manches

La route est longue mais nous avons un beau pays

Même si rien n’est parfait

Nous marchons debout!

 

EvaJoe mai 2014 copyright

 

 

 

 

 

 

Liberté si on en parlait….

Pour la communauté des Passeurs de mots sur le thème de la Liberté voici mon humble contribution

 

Mais avant de mettre mon article je vais vous faire un petit rappel :

 

Le concept de la Liberté d’expression est né sous l’ancien Régime, Ce fut l’une des premières conquêtes de la Révolution française. Cela fait même partie de la déclaration Universelle des Droits de l’Homme, 

 

CELA NE DATE PAS D’HIER

 

En France on fait un amalgame lorsque l’on dit Liberté d’expression, on ne pense qu’a la liberté d’information ou à la presse écrite, mais cela englobe aussi livres, films, œuvres artistiques (chansons, poèmes), publications des divers médias, tracts et articles politiques ou syndicaux, toute parole publique, etc.

 

Par contre la Liberté d’expression peut nous amener à être censuré si on a transgressé la Liberté de l’autre, après ce sont les tribunaux qui s’en emparent et si par hasard ils nous donnent raison, cela fait jurisprudence et toutes personnes qui écrira ou pensera pareille ne sera désormais plus jamais inquiété. Je pense qu’il y a beaucoup d’exemples dans ce sens.

 

« La liberté d’expression vaut non seulement pour les « informations » ou « idées » accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent : ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l’esprit d’ouverture sans lesquels, il n’est pas de « société démocratique ». (source WIKIPEDIA)

 

Mais cela 

ne veut pas dire avoir les mêmes pensées, la même opinion, les mêmes manières de sentir, de recevoir telle ou telle  phrase, tels discours, telle expression, voir tels dessins.

 

 

 

S’en aller à tire d’aile , certes ce n’est pas en volant je ne suis pas un oiseau, mais c’est juste une expression

Le plus beau moment de la vie c’est lorsque l’on est sans contrainte, le travail est derrière nous

Tel l’escargot on s’en va au fil des jours, du temps, sans contrainte.

Non que nous ayons notre maison sur notre dos,

mais notre Camping Car est notre maison pour des vacances itinérantes.

 

Nous sommes libre d’aller ou l’on veut tout en respectant la nature 

Mais quels voyages nous avons fait en France ou dans notre autre pays de cœur la Suède.

Allez je vous emmène en voyage

d’un bond  ou à dos d’oiseaux nous voici sur le pont qui relie le Danemark à la Suède

 

Imaginez le pont de Millau mais là c’est pour relier deux pays qui se sont fait au cours des siècles passés des guerres incessantes

et qui ont acceptés de relier leurs deux pays par un pont.

C’est un moment inouïe quand nous quittons le pont pour se retrouver sous la mer du Nord

Nous avions l’impression d’entrer de plein fouet avec l »eau…

 

 

Voyager sans contrainte

au fil du temps, en une étreinte

embrasser les mers, soulever des montagnes

Pour échanger, rencontrer plus loin que nos campagnes.

 

Aussi loin que nos pas nous portent nous croisons des visages

Des pays libres et d’autres sans liberté

Même en Europe certaines sont limitées

Ces regards sont chaleureux ou hagards..

 

Pour parler de Liberté regardons ce que nous en disent des écrivains, des poètes, chanteurs ou le commun des mortels….

Des phrases chocs qui sont plus fort que des grands discours

 

Nous l’avons tous chanté, fredonné ou lu….

 

 

P1000466

 

Avec leurs mots les enfants nous parlent de la Liberté!

 

Voici ce que j’ai relevé dans un journal fort chrétien : (La Croix) c’est le Père Luc Forestier,  prêtre de l’Oratoire et recteur de Saint

Bonaventure (Lyon) qui l’a écrit

 

Ce n’est pas seulement la liberté de ne pas croire qu’il faut affirmer et défendre, si nous confessons que notre foi en Dieu nous rend vraiment libres, mais c’est aussi la liberté de la caricature et de la moquerie. Je n’étais pas lecteur habituel de Charlie Hebdo, mais je reconnais bien volontiers avoir souvent ri devant les dessins concernant certaines réalités politiques de notre pays, mais aussi devant certaines caricatures du catholicisme. À l’époque des publicités télévisées sur une certaine Mère Denis vantant les mérites d’une poudre à laver le linge, un dessin de Cabu représentait « Mme Jésus » en train de faire la lessive m’avait bien amusé, quoique d’assez mauvais goût !

 

Si cela vous intéresse voici le lien

 

Le pape François est contesté au sein du Vatican, sa Liberté de parole est critiquée   (Emission de France 2 entre autres)….

Cela m’inquiète et me fait poser des questions…Je n »en parlerais pas ici……

 

Voici ce que je dis de la Liberté

 

 

 

 

 

Et je terminerais par les mots de Voltaire 

 

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »  Voltaire

 

 

Ainsi se termine le thème de janvier

mes remerciements pour leur participation à 

 

                                          CATHY                                               Liberté de pensée

CLARA                          Liberté

                    PARADISALIA                    Liberté          

                                                        PLUME                                                    La Liberté                      

                                                                                         CHEMIN-JE-T-AIME                                          J’erre-crie ton nom « Liberté »

                         MARTINE                               Au Zénith      

                                                                                                                                                     CHEMIN-JE-T-AIME                                                                            Libre-air-taie….d’Or                                                                                              

                                                                  KOUKOU42                                              Lettres essentielles        

                                                                                                               EVAJOE                                                            « Liberté » : Si on en parlait                               

 

  Si vous n’êtes pas allé les visiter faîtes-le! Parler de Liberté c’est beau, être Libre encore mieux, mais savoir ce que d’autres ont à nous dire de la Liberté c’est  s’ouvrir aux autres et c’est ainsi que je conçois le VIVRE ENSEMBLE, en plus vous faîtes tous partis de cette communauté…………………….  

Il faut échanger pour la donner et que d’autres voient qu’elle a mille visages et que de ne pas l’avoir (la voir) la vie est noire….      (EvaJoe)                                                           

 

 

 

Laissez moi….

Laissez-moi ouvrir la porte et voler vers ces montagnes

Découvrir des sommets enneigés, des descentes vertigineuses

 

l’immaculée blancheur

qui se heurte à la noirceur .

 

C’était le jour, le jour d’avant

un matin gris, sans froid, mais à jamais maudit

Un jour comme on ne les aime pas,

un jour à oublier où le soleil parle de la lune

tant sa couleur est pâle.

 

Puis, une petite pluie se mêle aux larmes

sur les joues, les deux se confondent.

En se regardant dans la glace on se demande comment on tient encore debout.

 

Se raccrocher, tenir pour l’enfant, son enfant

Le monde peut s’arrêter de tourner

puisque notre vie s’est arrêtée.

 

Alors laissez-moi, oui laissez-moi

Pour les accompagner c’est moi qui doit être forte

Pour les pousser, les tenir, les étreindre.

 

En ce début d’année on se dit, Non! Je ne veux pas, ce n’est pas le moment, après, plus tard, où plutôt jamais.

Mais c’est déjà trop tard, le mal est là…Le mal est fort, mais il nous faut repousser au loin ce mal sournois

Ce mal qui, déjà gangrène sa vie.

 

Laissez-moi, au milieu de mes larmes encore voir son sourire

Entendre ses éclats de rire, la revoir , te revoir, vous revoir…

Heureux, tous ensemble cet été!

Ce n’est pas si loin, et pourtant avec ce crabe c’est déjà repoussé aux calanques Grecs…

Entre ta naissance et maintenant, 19 années ce sont écoulées.

Dix-neuf c’est trop peu!

 

Alors laissez-moi pensez à ces moments de joie et ensemble nous serons fort

Ensemble nous marchons sur les pentes enneigées.

Le souffle de la vie nous raccroche.

 

Aujourd’hui c’est une marche vertigineuse

sur cette arête rocheuse

Mais tu n’es pas seule, nous sommes tous là!

 

Ecrit pour la fille de nos amis qui ont appris le soir du réveillon et qui vient de se confirmer depuis avant hier qu’elle avait un cancer des os.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis Charlie!

 

 

Le vendredi c’est le coucou du haïku aussi j’ai voulu écrire pour mettre des mots sur les évènements

 

nuit sur le peuple

dessins au bout du crayon

les larmes sont en deuil

 

ils sont morts debout

derniers dessins sur la table

les crayons pleurent

 

 assassins en fuite 

retranchés dans un village

……………………………..

 

 

 

 

LIBERTÉ D’EXPRESSION, LIBERTÉ DE LA PRESSE

Résistons!

Résistons face au drame épouvantable qui vient de frapper une famille en France et qui nous touchent tous dans nos cœurs.

 

Oui dans notre beau pays éprit de Liberté, nous venons d’être confronté à l’ignominie, au crime le plus horrible qu’il soit et ce matin on apprend qu’il a pu être trahis par ceux auxquels il donnait en gravissant les montagnes le goût de cette liberté que nous chérissons tant.. Car nous sommes libres face à ces barbares, à ces odieux individus qui ne peuvent se dire aujourd’hui être des humains. Caché le visage de celui qui va mourir pour éviter de supporter des dizaines d’années plus tard le poids de son regard.

Je n’ai que mépris pour » ça. »..Je ne puis même pas les associer à des bêtes car même mes animaux sont beaux quand je les regarde et qu’ils me regardent…..

Décapité par des voyous, des gens sans foi ni lois et qui veulent dicter leur conduite aux pays occidentaux. Assassiné juste parce que l’on voulait tuer un Français…..

 

Non nous n’avons pas peur d’eux, mais nous devons comme un bouclier tous nous levés ensemble et les mépriser, leur jeter aux visages qu’ils ne sont rien pour nous qu’un petit point au milieu de nulle part..Rien…

Résistons contre cette guerre qui ne dit pas son nom…..

Résistons contre ceux qui chez nous commencent à avoir des paroles qui ne sont pas celles de nos valeurs…

Quelque soit notre clivage politique, notre mentalité, serrons nous les mains et soyons forts car de cette manière nous accompagnerons la-haut dans les cieux Hervé Gourdel notre alpiniste sacrifié et assassiné parce qu’ils ne  pensait pas comme ces bourreaux…

 

Je suis actuellement en train de préparer une fête familiale (les noces de palissandre de mes parents et je n’ai pas de temps pour venir sur mon blog) mais je ne pouvais laisser passer cette ignominie. Je pense à certaines de mes connaissances qui vivent en’Algérie j’espère qu’ils oseront écrire sur mon blog, ils ont la parole eux aussi.

 

A bientôt d’ici octobre. Bien amicalement.

EvaJoe

Laisser pour compte

C’est comme une goutte qui tombe sur la fenêtre

elle roule doucement sur le visage de l’enfant

en noyant de chagrin son regard faux-fuyant

qui s’abîme tout là-bas vers la boîte aux lettres.

 

En espérant encore un jour éperdument

goûté la chaleur d’un foyer aimant et heureux

qui le comblerait lui, l’enfant mystérieux

oublier des siens tel les pages d’un document.

 

Pauvre de lui, laisser pour compte sur le chemin

en pleurant  tel le petit faon dans la forêt

Il espère qu’un jour on va lui tendre la main.

 

Désormais il grandit dans une famille aimante

car un jour son passé s’est enfui loin de lui

Il l’a laissé partir sans aucune contrainte.

 

Août 2014 EvaJoe Copyright

 

 

 

 

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

 

Lorsque le rêve nous habitep1020054

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Suivez moi dans mon imaginaire

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 

 

 

 

Déposez vos plumes

Le temps qui passe

Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo