Comment le dire?

 

 

Depuis que ce drame est arrivé je me demande si écrire m’apaisera où si je vais remuer le couteau dans la plaie.

Et, je ne veux pas que chacun qui pense différemment que moi ou que d’autres puisse venir déverser un

 cri de haine

Je veux dire mon ressenti, ma peine, mon désarroi, ma peur aussi parfois.

Faut-il pour comprendre accuser?

Faut-il pour comprendre, montrez du doigt?

Faut-il pour comprendre : juger l’autre

 

Si j’avais écrit hier, j’aurais dit ne nous trompons pas de cibles, il devait être fou pour commettre un geste aussi ignoble

Méprisable!

Abjecte!

Sordide

Des mots j’en avais et j’en ai encore pour qualifier un geste inhumain.

Aujourd’hui on apprend que du jour au lendemain

J’exagère, mais si peu, qu’il se serait radicaliser!

Faut-être fou pour le faire sans réfléchir

Moi qui met longtemps avant de faire des choses dîtes normales.

 

Mais, vous devez aussi prendre du temps, ne pas faire les choses à la légère,

Réfléchir

Peser le pour et le contre.

Mais lui?

Il devait nous haïr et quand je dis nous je parle de tous, de tous les êtres humains

Pour commettre l’irréparable,

L’insoutenable

la folie meurtrière.

Mais, car il y a un mais?

Mais que t’avais fait ces enfants? Ces tout petits qui ressemblaient aux tiens?

Oui qu’avaient-ils fait? Pour que tu les tues d’une manière atroce

Pour que tu tues leurs mères et les laissent orphelins?

Où que tu tues les enfants et laissent ses mères sans leurs petits?

Et même que tu anéantisses ces familles.

Elles étaient là pour célébrer notre Liberté

Notre 14 juillet!!

Un symbole français par excellence…

Tu as tué leur innocence

Anéantis des projets de vie

Cueillis dans la fleur de l’âge des amoureux

et même assassiné des grands-parents!

 

Mais qui es tu?

Dieu! C’est impossible tu ne connais pas son amour

Une main vengeresse! Pourtant tu avais un travail chez nous!!

Mais oui qui es-tu?

Tu n’es plus là pour répondre à mes questions.

 

J’oublierais jusqu’à ton visage car tu ne m’es rien

Je te vomis toi et les tiens

J’allais dire je te hais, si je le dis c’est que je me rapproche de toi!

Je ne te hais pas mais j’espère qu’à compter du moment ou tu es mort, tu as souffert mille maux.

Je ne te hais pas mais je ne t’aimes pas.

Dire que je n’ai pas de haine me chagrine, 

 

Après ce drame des questions affluent dans nos têtes;

Nous n’avons aucune réponse, 

alors faire un procès d’intention, mais à qui?

Peut-on connaître des gens qui vivent dans l’ombre?

Qui, vont passer à l’acte parce qu’un problème a surgit dans leur vie?

Mettre un policier derrière chacun de nous?

Mais alors me direz-vous nous ne serons plus libre,

et puis c’est impossible.

 

Alors ne pas oublier, jamais, jamais, se souvenir pas pour avoir peur, non

Pour ne jamais les oublier ceux de Nice ou de Paris

Du Bataclan, de l’épicerie cachère  ou de Charlie Hebdo,

Ceux des terrasses de bar

Ces policiers assassinés sous les yeux de leur enfant

Eux  tous ne JAMAIS les oublier,

Et continuez d’avancer, mas toujours les avoir en nous

Avancez, allez de l’avant, ne pas leur montrer que nous pouvons avoir peur.

Continuez de danser, de chanter, d’aller voir des spectacles, même des feux d’artifice

Même…..

Ne pas leur donner de prises, ne pas leur laisser la moindre chance

JAMAIS!

 

 

Je ne m’en suis pas encore remise,

Chacun de mes mots je les ai réfléchis, pesés..

Mais j’ai osé

Les déposer:

Ici!

Je regardais une émission sur France 2 : Retour en terre inconnue!

Lorsque brutalement tout s’est arrêté

Puis ces mots sur mon écran: FLASH

J’ai pensé qui a -t’on tué? 

Et…

Là un grand froid m’a envahis, 

Des larmes ont afflué à mes yeux

Ma vue s’est brouillé

J’étais anéantie.

J’étais seule face à  cette horreur, je tremblais

J’ai ouvert mon ordinateur

cherché du réconfort

Un ami était là présent, je lui ai dit 

Alors ensemble on s’est soutenu

On avait les mêmes mots

Certainement les mêmes sanglots

Je le remercie il se reconnaîtra!!

Et il a bien fallu l’éteindre cette télé qui déversait des horreurs

des cris de la peur

pour aller dormir;

Je ne sais comment sont vos nuits

Les miennes ne sont pas faciles…

 

D’autres n’ont pas pu écrire voici leurs dessins 

Plantu

plantu

Louison

Louison

 

Une lectrice du Monde 

le monde

 

Swaha

camion nice

un autre dessin de Swaha

drapeau

 

Pratiquement tous ces dessins ont le drapeau de la France…

7 réponses à Comment le dire?

  • ZAZA RAMBETTE dit :

    Ecrire est nécessaire EvaJoe vis à vis d’une telle horreur, exprimer sa colère est salutaire, tout comme se poser des questions sur cette montée de violence. Mais ce qui est intolérable, c’est cette récupération des politiques de tous bords et les publications en boucle des médias « caniveau » qui me font vomir ! Bisous

    http://p0.storage.canalblog.com/02/29/1325374/111658911_o.jpg

  • Clara65 dit :

    Que te dire, que te dire ?
    Moi, je suis incapable de dire précisément ce que je ressens, c’est de l’horreur, de l’incompréhension, de la colère, de l’humiliation pour nous tous, du chagrin, du désarroi…
    Mais j’ai écouté beaucoup de spécialistes et c’est certain, beaucoup de politiques ont laissé faire sur leurs communes. Ils ont beaucoup pactisé avec des communautés salafistes pour avoir leurs voix, ce n’est pas moi qui le dis, ce sont ces spécialistes et Malek Boutih le dit depuis très longtemps. A force de se mettre le loup dans la bergerie, il mange les agneaux innocents.
    Je crois qu’à Nice, il y a plus de 40 lieux de prière, mosquées et autres qui ne sont pas surveillés suffisamment et dont on ne renvoie pas les prédicateurs haineux. Dans ce département, est parti un grand nombre de jeunes en Syrie, ne devrait-on pas s’en inquiéter davantage ?
    Et puis, ce camion, dans un lieu interdit à la circulation, comment a-t-il pu aller aussi loin, 2 km ???
    Voilà, je m’interroge et je me dis que si un membre de ma famille y était passé, j’aurais sûrement la haine, oui la haine, envers celui qui a fait ça mais aussi envers certains de nos politiques qui ne cherchent qu’à ramasser des voix !
    D’ailleurs, la chienlit est bien présente dans le domaine politique en ce moment, tout le monde se tirant dans les pattes au lieu de se mobiliser tous ensemble pour que cela cesse !
    On est en guerre contre ces gens-là et dans ce cas précis, on utilise des méthodes de guerre, on fait abstraction des droits de l’homme. On est un ventre mou, un état faible et ils le savent, nos ennemis.
    Bon, voilà en gros ce que je ressens et pense.
    Gros bisous, ma chère amie et essaie de dormir cette nuit, pauvres de nous, on n’y peut pas grand-chose, sauf d’être vigilants et de signaler une quelconque anomalie constatée.

  • Gibee dit :

    Je ne peux pas écrire, je n’ai pas les mots, déjà j’essaye de me canaliser, un coup j’ai la rage, un coup je m’effondre sans réagir…
    J’ai peur de l’avenir, je ne suis pourtant pas pessimiste de nature, mais là faut avouer que nous n’allons pas vers du beau.
    Que pouvons nous faire ????? comme tu dis, rien du tout, ça fait froid dans le dos
    Bisous Joëlle

  • LADY MARIANNE dit :

    le problème c’est qu’à chaque tuerie ou sinistre d’avion ou autre- : il faut désigner un coupable-
    comme si le fait de nommer le coupable atténuait le drame-
    qu’il soit fou ou terroriste— le mal est là et il faut faire quelque chose-
    bonne soirée moins pénible ! amitiés-

  • Renée dit :

    Eva je ne sais pas si j’ai de la haine de la colère et de la peur oui. Mais contre qui car même si, ce M. c’est radicalisé très très vite il n’en reste pas moins qu’en état d’urgence un camion ai pu rouler (dans un moment qui est je pense interdit a la circulation camion sur ce tronçon) alors je me demande pourquoi?
    Je me demande aussi pourquoi, avant même que des revendication aies étés faites, les dirigeant accusaient ces groupes, avaient-ils eu vent de quelques choses? ou accusaient-ils sans savoir et donnés ainsi l’occasion a ces fameux groupes sur un plateau d’argent, l’occasion de revendiquer et donc s’approprier cet actes pour faire encore plus peur?
    ça moi j’aimerais comprendre tu vois car un acte de terrorisme avec des armes factice est pour le moins étrange…
    Cet événement aussi tragique soit-il me fais étrangement pensé a ce fameux pilote qui a emmener avec lui ces passager sur cette montagne……Oui maintenant c’est revendiquer mais quand même assez tardivement au vu d’autre événements…..Il n’en reste pas moins que ces gens sont morts ces familles pleurent et eue c’est insoutenable pourtant perso j’aimerais vraiment la vraie vérité que je ne pense pas soit dites…..Bisousssssss (suis peut-être un peu confuse mais c’est dur d’expliquer le ressentis)

  • pimprenelle dit :

    Je réponds succinctement à Renée : un camion lancé, pour l’arrêter … tu sais tout n’est pas bloqué lorsqu’il y a une fête et une barrière ne fait pas le poids (je ne sais pas s’il y en avait).
    Crois-tu EvaJoe que l’on puisse comprendre ?
    Je viens de laisser un commentaire qui parle des Croisades, certainement ma formation au conte qui réagit.
    Je suis de l’âge à me souvenir de certaines choses de la « dernière guerre » (tu vois, je le mets entre-parenthèse) même si parfois on me dit que ce n’est pas possible et, lorsque j’ai eu dans les douze ans, en dessin, je me souviens avoir dessiné un timbre sur lequel j’avais marqué : plus jamais cela (bof, il n’avait pas spécialement plu à mon prof !). Que ce soit d’une manière ou d’une autre, on dirait que les humains ont besoin de tuer.
    Tu as bien fait d’extérioriser par l’écrit. D’accord, pas d’accord, qu’importe. Il faut que ce soit dit.
    Je me demande toujours pourquoi on veut reporter sur les autres, dirigeants ou pas, notre colère.
    Comme le dit Renée, c’est difficile d’exprimer son ressenti.
    Quoi faire, comment faire, mettre un policier derrière chacun ?
    Il y a de quoi réfléchir sur notre société, celle de maintenant, celle d’avant. Je me demande seulement dans laquelle vivront nos petits enfants, les tout petits, ceux qui arrivent.
    Et je n’ai pas de petite note optimiste à écrire.

  • F.J. dit :

    C’est avec attention que je viens te lire ce matin. Il faut sortir ce qui est en nous pour faire face à demain, quelque soit la manière . Je trouve que tu as bien tracé ton ressenti. Nous avons un ex collègue et ami, qui a perdu tout ce qu’il avait.
    Il nous a quitté il y a deux ans pour aller vivre dans le sud, d’où il était originaire, il voulait trouver la quiétude de vivre,
    contre la vie de fou qu’on mène ici, et il a trouvé l’anéantissement de toute sa famille, en l’espace de quelques minutes
    plus rien… J’ai été choqué de tout cela, surtout du fait qu’on touche des innocents. Mais je refuse de fustiger une communauté. Je fustigerais plutôt les politiques qui vont faire des guerres par monts et par vaux, et qui se moquent
    bien pas mal des conséquences.
    J’ai aussi , une fois de plus prit conscience, que nous devons changer nos attitudes, nous devons vivre avec des yeux dans le dos maintenant et nous méfier de tout les gens que nous ne connaissons pas. N’importe quel Quidam peut devenir un meurtrier en puissance.
    Internet apporte un lot d’informations que nous ferions bien de trier, que nous ferions bien d’encadrer. ET j’envisagerais même de supprimer les réseaux sociaux … Parce que là, c’est une dérive à grande échelle.
    Le monde à grandit trop vite il n’a pas prit le temps de se construire.

    Mais il n’est jamais trop tard …

    Il faut continuer à croire en un demain meilleurs et pour cela c’est chacun de nous qui dois se sentir concerné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

 

Lorsque le rêve nous habitep1020054

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Suivez moi dans mon imaginaire

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 

 

 

 

Déposez vos plumes
Le temps qui passe
Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo