Les korrigans m’ont pris mon cerveau!

Sur la lande passent les korrigans

ils laissent derrière eux les esprits malfaisant

donnant des idées aux chenapans

qui font peur aux enfants.

 

Dans les contes d’antan l’on parlait de princesses

on enjolivait la vie  par pure  maladresse

il y avait des mots à faire sourire, mais pleins de tendresse

laissons à nos petits retrouver la magie de la caresse.

 

Quand le mensonge rassure, la vérité nous broie

si les rêves sont perdus, à qui je le dois?

A vouloir espérer le soleil

on y perd son orgueil.

 

Dans les landes ou courent nos rêves d’enfants

chahutent les lutins nommés korrigans

ils emportent avec eux notre indifférence

pour qu’enfin s’allument les feux de notre espérance.

 

Retrouverons nous les ajoncs que nos cœurs dégustaient

en repoussant les épines qu »ils nous offraient.

Et jouant la caresse dans le vent frais

ils nous laisse s’en aller sans arrêt.

 

Dans la coupe nous buvons l’hydromel

la boisson des dieux qui temporise l’informel

et si je puise comme une légende au cœur du Graal

C’est que je sais que j’ai un bon mental.

 

 

janvier 2015 EvaJoe Copyright

 

 

Une réponse à Les korrigans m’ont pris mon cerveau!

  • clara65 dit :

    Les elfes, les lutins et autres petits monstres gentils ou non sont aimés des enfants. Leur imagination est sûrement plus étendue que la nôtre. Ils ont toujours été présents dans les contes, mais ceux de Perrault, malgré la présence des princesses, n’étaient pas si gentils qu’on veut bien le dire, il y avait beaucoup de méchanceté et de cruauté. Cela fait toujours frissonner, c’est sans doute l’essentiel !
    Bonne fin de journée.

  • Hécate dit :

    Un petit côté nostalgie des contes de l’enfance…Les princesses et les ogres qui faisaient si peur ! Charmants petits êtres qui peuple un temps révolu,celui qui ne reviendra plus . Beaucoup de « charmes » dans ton poème…

  • gibee dit :

    Mais non il ne sont pas méchants 🙂 seulement un peu espiègle les korrigans, d’ailleurs j’en suis un, mais un grand lol j’ai aussi ce pseudo sur des forums lol
    Un tit coup de chouchen ? (hydromel) le seul alcool qui fait tomber en avant 🙂
    Bises

  • LADY MARIANNE dit :

    les contes regorgent de symboles, pas toujours à la portée des enfants à qui ils sont destinés-
    bravo pour ce beau billet qui remet les légendes à leur place-
    pas trop sinon plus de rêves !!
    bisous gentille fée !!

  • Renée dit :

    Les elfes les lutins sont de grands chenapans qui font rire les enfants et ceux qui en ont gardé l’âme. Peur non, car ils sont sans aucun doute bienveillants. Les adultes qui ont perdus rêves et imaginaire les décrivent comme méchant peut-être au regard de leurs cœur????????
    Bisessssssssss très beau poème.
    P.S. J’ai souris en voyant Gibee dire qu’un de ces pseudo est Korrigan, un pur Breton notre Gibee….

  • croc dit :

    Tant que les lutins les elfes les korrigans et les gnomes existeront, tout espoir ne sera pas perdu. En Cornouailles, à Tintagel, nous avions un magasin entièrement dédié aux pixies (les lutins), c’était un vrai rêve que d’entrer là dedans. Bis

  • alain dit :

    Un soir, mon épouse et moi nous promenions sur des petits chemins en Bretagne du côté de Pleubian en compagnie de mon frère, conteur d’histoires à ses heures. Et nous voilà à parler de l’Ankou. La nuit tombait, une brise soufflait, et au fur et à mesure de la conversation, nous étions de moins en moins tranquille. Chaque buisson devenait une présence, chaque arbre se balançait de manière inquiétante. Bien sûr, nous en avons ri, mais quand même… Voilà, ton poème m’y fait repenser.
    Bisous et bonne soirée
    Alain

  • colettedc dit :

    Magnifique billet EvaJoe ! Bonne poursuite de ce week-end, tout en rêvant à ces baux contes de notre douce enfance !
    Bonne fin de ce jour,
    Gros bisous♥

  • chemin-je-t-aime dit :

    Dans la coupe toi tu bois le planteur
    la boisson de ceux qui enivrent les heures ………..!

    A Paris, sur le quai de la Seine, il y a une péniche où ont lieu des contes du monde ….C’est la péniche « Anako » !
    Je trouve cette idée FANTASTIQUE !

    A creuser …………………sur ton canal !!!!!!!!

    Biiiiiiiiiiiiiiises (et ne m’envoie pas d’esprits korrigans au Bouil, s’il te plaît, RIRES !) : ta pèlerine.

  • chemin-je-t-aime dit :

    Ah mais, j’oubliais ……………Que j’ai aimé cette « caresse dans le vent frais » ….Tout un monde, tout un univers enchanté !

    De cette caresse, le vent m’a emmené loin loin loin …..vers ces frissons de notre quotidien en anecdotes palpitantes qui font ouvrir tout grand nos yeux, restés malgré tout enfants ………..!

    Bises-houle vers tes berges où tes mots doivent donner à la lune un visage de fée ou ………….de sorcièèèèèèèèèère, selon ! (Bouuuuuuuuuuuuuuh !).

  • chemin-je-t-aime dit :

    J’ai oublié le mot « planent » …………………..Oui, je voulais dire « où tes mots qui planent »

    Je les imagine en effet planant sur l’eau de ton canal…….Et, au hasard de sa ballade, la lune en s’y mirant deviendrait sorcière ou fée ………..! (Ou Korrigan, qui sait ?)

  • Quichottine dit :

    Ils ont plein de noms différents, mais ils savent nous émouvoir…
    Laissons donc les enfants rêver et donnons-leur nos histoires pour qu’ils soient encore capables de s’émerveiller.

    Passe une douce journée EvaJoe.
    Bises.

  • Plume dit :

    Les contes ont toujours eu un double visage, l’enfant y est confronté aux peurs mais aussi à la magie des fins heureuses … ils sont truffés d’obstacles mais de rêves extraordinaires qui font grandir !
    Alors oui, accrochons-nous à nos âmes d’enfants, ne résistons pas au plaisir de partager le meilleur avec nos têtes blondes, pour toujours les tirer en avant vers plus de beauté et d’amour, car, devenus grands, ils auront à leur tour la nostalgie de toutes ces étoiles gravées dans leur mémoire auxquelles ils se connecteront pour rebondir dans les moments douloureux .
    Merci Evajoe, bisous,
    Plume

  • Erin dit :

    J’espère bien que tu as un bon mental, Eva !
    Les korrigans je les connais, ils sont particulièrement farceurs, mais quel bonheur, quel souffle vivifiant nous saisit quand nous nous immergeons dans la nature et nous laissons surprendre par des facéties qui nous éloignent de l’illusion du sérieux de nos vies. Un beau poème.
    Erin

  • jazzy57 dit :

    Un petit tour sur la lande bien agréable avec cette plongée dans les contes . Chaque fois que je suis allée en Bretagne je ne pouvais empêcher mon esprit de s’évader en longeant ces sentiers côtiers , une atmosphère tout à fait particulière qui convient parfaitement à l’esprit du conte .
    Bonne soirée
    Bisous

  • PARADISALIA dit :

    Ces contes d’enfants poussent leur imaginaire…Ils en tirent quelques leçons de vie et d’espoir…Bises et bon lundi

  • flipperine dit :

    dans les contes tout n’est pas tjs rose et violette comme on dit, il faut même faire attention à la sensibilité de l’enfant avant de lui raconter

  • zazou dit :

    Très joli poème qui fait redécouvrir la légende des korrigans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

Lorsque le rêve nous habite

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Mon livre plein de rebondissement et de suspense

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 Je coûte 10€

et j'ai déjà enchanté grands et petits

De nombreux poèmes inconnus de tous !

Venez me dévorer...

Déposez vos plumes
Le temps qui passe
Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo