Le calicot de la dérision

J’avais envie de faire de la dérision sur un sujet de Société assez fort dans notre Pays en ce moment, sans prendre partis pour qui que ce soit, sans crier haro sur le baudet, sans dire amen à tout et à n’importe quoi, juste de l’écrire comme un poète.

Par contre je hais les débordements et les imbécillités qui se créent de ci de là sous la houlette de trublions, comme aurait dit un certain président de la République:  » c’est la chienlit »

A Reykjavík les manifestants ont ressortis leurs casseroles…..

 

 

Martelé le sol et battre le pavé

En criant des slogans d’un autre temps

Font pas de nous de nouveaux combattants

Si nous avons toujours le poing levé.

 

C’est bien d’une seule voix que l’on se démène

Mort au tyrans, à bas la bêtise humaine

Sous le calicot de nos mots  créons l’unité

Pour faire des autres les nôtres sans autorité.

 

La paroles des anciens résonnent dans les têtes

Il faut vivre ensemble mais pas renier le passé

Sans jeter la pierre en évitant de croasser

Serrons nous les coudes sans oublier la fête.

 

Mes mots sont certainement illusoires

A vous de les replacer dans un contexte

Si je rendais ma copie je serais hors-texte

Et pourtant je sais que j’ai un bon auditoire.

 

 

 

16 réponses à Le calicot de la dérision

  • ZAZA RAMBETTE dit :

    Comme tu as raison Evjoe.
    Un bien joli poème.
    Le vivre ensemble est indispensable
    Mais tellement d’intolérance et de bêtise
    dans notre beau pays.
    Si nous continuons ainsi.
    Que laissera-t-on à nos enfants .
    Bises et bonne soirée

  • Carmen dit :

    La colère gronde mais quels pouvoirs avons nous, hormis le droit à la soumission, dans la société telle qu’elle est devenue ?
    Les poètes s’expriment avec leurs armes… et tu as bien raison de montrer le dérisoire de la conjoncture actuelle.
    Bonne soirée, EvaJoe.

  • justine dit :

    Ton poème est fort d’actualité.. Je ne crie haro sur le baudet, mais je me permets d’en rire…
    Car on ne peut gouverner un pays en reniant toutes les promesses données … Oui il faudrait être unis quand le bateau coule…
    mais déjà, entre eux, ils ne sont pas fichus de se mettre d’accord.. Qu’ils accordent leurs violons et ensuite on chantera tous ensemble…
    Bises Eva

  • Soledad dit :

    Je crois que nos anciens avaient plus de bon sens que nous , malgré les difficultés de la vie.
    Il y en a aussi de nos jours … En Belgique la colère des transporteurs fait rage, met pas mal de pays en difficultés,
    et tout cela ne servira à rien, parce que la loi est vôté.. Pourquoi ne pas réagir avant?
    Très beau texte Eva…

  • Martine dit :

    Bonjour Evajoe,

    La société prend un drôle de visage. Les anciens doivent de retourner dans leur tombe, se poser des questions sur notre bon discernement.
    Face à mon écran, je me demande le pourquoi de bien des choses que ce soit les actes, l’attitude des gens ou celle de nos politiques…

    Joli poème Evajoe
    Gros bisous

  • colettedc dit :

    Très parlant, ton poème, EvaJoe !
    J’♥ beaucoup ! Bravo !
    Bon mercredi tout entier !
    Bisous♥

  • clara65 dit :

    Chère Evajoe, les anciens n’ont pas toujours été, tous, des modèles de vertu. Ce qui a été beau, c’est suite à la dernière guerre mondiale, quand ils se sont unis pour rendre la société meilleure. Mais qu’en reste-t-il aujourd’hui ? nos différents gouvernements n’ont de cesse de détruire nos biens communs. Je suis assez d’accord avec Justine pour dire que nos politiques devraient donner l’exemple. Or, chaque jour, sortent de nouvelles affaires bien affligeantes.
    Il va absolument falloir trouver un autre fonctionnement pour nos sociétés occidentales.
    Vivre ensemble est un beau programme, encore faut-il que certains ne nous imposent pas des façons de vivre qui ne nous correspondent et ne nous conviennent pas !
    Il n’empêche que ton poème est fort bien écrit.
    Bises du mercredi.

    • EvaJoe dit :

      Ceux issue de la Résistance ont fait sur le papier l’Europe car ils ne voulaient plus jamais de guerre. Elle est bien bafoué en ce moment notre Europe….

      Comme je te l’ai dit ailleurs je pensais plus particulièrement à ceux qui en 1936 ont été les instigateurs des congés payés….Et tous ceux qui ont lutté et arpenté le pavé….Le poing levé….

      Les luttes d’hier étaient souvent longues, sans issue parfois, sans obtenir quoi que ce soit, voire pire on emprisonnait les gens, les femmes n’avaient parfois plus le droit d’avoir leur logement…Aujourd’hui on pleure parce que les CRS chargent, avant c’était autres choses, alors parfois je me marre en lisant ce que certaines personnes ont envie de m’apprendre d’une marche pour tel ou tel manifestation….Me demande même si avant elles y allaient…

      Bon mon blog va devenir une tribune libre, comme ton commentaire m’inspirait, rire c’est à toi que j’en dis le plus, mais c’est valable pour tous ceux qui ouvriront ma porte. Cela ne t’es pas destiné du tout , car je te connais bien.

      Bisous

  • Hécate dit :

    La solidarité…

  • pimprenelle dit :

    Sous le calicot de nos mots créons l’unité. Malheureusement, tu l’écris sans avoir l’air d’y croire.
    Une drôle d’époque que la nôtre.
    Bonne soirée

    • EvaJoe dit :

      Je sais ce que j’ai écrit, si je parle d’unité c’est que je sais que la nature humaine peut rarement défiler sous le même slogan. Mais pour certains moments intenses de notre vie, au vu des événements qui se sont passé dans notre pays nous l’avons réussis cette unité….

      Et là quand je parle de l’unité je me gausse en quelques sortes de ceux qui sous des prétextes qu’ils foulent aux pieds assez vite osent défiler dans une soi disant unité…. Car n’oublie pas que mon calicot parle de la dérision…..

      Bises

  • clara65 dit :

    Oui, l’unité est souvent de façade, malheureusement. Moi, quand je vais manifester, j’y vais sous aucune bannière, c’est juste en accord avec mes idées.
    J’ai arpenté le pavé plus d’une fois quand c’était un gouvernement de droite et maintenant je suis désolée d’avoir à le faire sous un gouvernement qui se disait de gauche.
    La marche, c’était hier, il faisait relativement beau, mais aujourd’hui, il pleut.
    Gros bisous, chère amie.

  • shuki dit :

    Chère Eva, chacun réagit à sa façon devant le spectacle lamentable qu’offre notre société. Toi tu dis avec tes mots de poète : dérision, moi, ce serait plutôt : tristesse ! Ceci étant, j’aime beaucoup ton poème… Gros bisous de Shuki

  • LADY MARIANNE dit :

    déjà la politique qui nous gave ! des blablas et rien d’autre –
    des histoires de gros sous- etc-
    ceux qui ont voté pour moi je doivent s’en mordre les doigts-
    aie pas de politique-
    la société est malade- l’écrire est une bonne chose tant qu’on peut encore le faire-
    bonne soirée-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

 

Lorsque le rêve nous habitep1020054

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Suivez moi dans mon imaginaire

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 

 

 

 

Déposez vos plumes
Le temps qui passe
Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo