Retour aux sources

Il y a des paysages imaginaires

Que le regard dévore en donnant vie au pinceau

Surgit de nul part il s’étale dans les airs

Afin de nous conduire vers un immense tableau.

 

Sur la toile apparaît des pics granités de rose

Des rivières et des lacs mystérieux

Tout cela semble irréel comme suspendu dans l’osmose

Mais la main agile court et continue sa lente progression sous nos yeux.

 

Perplexe le poète s’interroge devant sa peinture

Faîtes de mots dansant sur le fil de sa vie

Car devant lui est apparue la maison de ses aïeux si proche de la nature.

 

Possédé par d’obscurs pressentiments

La douce monotonie des jours  vient de s’achever

Car ce dessin lui remémore son départ  d’il y a 20 ans.

 

Copyright juillet 2015

16 réponses à Retour aux sources

  • flipperine dit :

    Il y a de très jolis tableaux remplis de nostalgie

  • Renée dit :

    on oublie jamais le jour ou on quitte le nid….ton poème est très beau, comme toujours. Bisesssss

    • Evajoe dit :

      Le nid, la maison de notre enfance on ne peut pas l’oublier surtout si les jours vécus furent merveilleux.Et quand on a la chance encore à nos âges de pouvoir y retourner alors l’émotion est à son comble.

      Merci d’aimer mon poème

      Bisous

  • clara65 dit :

    Inconsciemment, c’est un retour aux sources en effet !
    Ce qui nous a marqué, on ne l’oublie jamais.
    Bonne soirée.

    • Evajoe dit :

      Ici j’ai voulu que le peintre en rêvant se trouve confronté à son passé car inconsciemment il peint sa maison de son enfance.

      Oui, on ne peut l’oublier.

      Belle journée la marcheuse!

      Bisous

  • colettedc dit :

    Inoubliable que l’endroit d’où l’on vient ! J’♥ tes mots EvaJoe !
    Bonne et agréable soirée !
    Bisous♥

    • Evajoe dit :

      Oui et l’écrire nous en rappelle tout le vécu et cela permet d’en prolonger les effets. Quand la maison Familiale appartient encore à sa famille, cela va, mais parfois elle ne nous appartient plus et les souvenirs sont intenses. Alors le rêve joue pleinement son rôle.

      Belle journée pour toi et bisous

  • Quichottine dit :

    C’est un très beau poème, EvaJoe.
    Merci pour l’émotion ressentie.
    Passe une douce journée.

    • Evajoe dit :

      Merci Quichottine de tes mots et si à la lecture de mon poème tu en as ressentis l’intensité d’une émotion alors je suis ravie de le savoir.

      Voilà c’est fait j’ai commandé le livre que je vais lire cet été. D’ici septembre j’essayerais de savoir si la bibliothèque de mon village l’achèterait où éventuellement les bibliothécaires.

      Belle journée à toi

      • Quichottine dit :

        Un grand merci à toi, EvaJoe.

        En fait, pour avoir eu des soucis avec une médiathèque l’an dernier, je sais qu’elles ne peuvent commander que par l’intermédiaire d’un libraire, le plus souvent imposé par la mairie dont elles dépendent.

        Vendre par l’intermédiaire d’une librairie, c’est vendre à perte. Les exemplaires que j’ai malgré tout livrés de notre Marguerite des possibles, parce que je ne voulais pas que celle qui s’était investie l’ait fait pour rien, auraient dû ne rien rapporter à Rêves, ayant été vendus au libraire bien moins chers que ce qu’ils nous coûtaient en prix de fabrication et j’ai eu à ma charge la différence ainsi que tous les frais de port et les droits d’auteurs, sachant que je ne voulais pas que Rêves soit lésée… 🙁

        Un éditeur n’aurait pas eu de problème, car il peut se permettre une remise de 30 à 40 % du prix de vente… 🙁

        Donc, je ne propose plus cet achat aux bibliothèques, je ne propose plus non plus la vente dans les librairies que je connais.

        Une fois leur marge retirée, il ne resterait plus que le prix de fabrication des livres… une perte sèche pour tous.

        Certains des auteurs ont acheté le livre pour l’offrir à leur bibliothèque municipale. Là, il n’y a eu aucun problème, évidemment. 😉

        Passe une douce journée.

  • Hécate dit :

    Contre l’oubli des heures dorées….On aimerait voir le dessin. On peut imaginer.
    Bises à toi Eva

    • EvaJoe dit :

      Juste l’imaginer, de cette manière chacun voit sa maison d’enfance ou ce qu’il aimerait voir sur la toile du peintre.

      Bisous Hécate, j’espère que tu vas mieux…

  • corinne56 dit :

    Bonjour EvaJoe,

    J’ai retrouvé la trace de ton blog après une longue absence. J’aime beaucoup ce poème qui donne vie à cet artiste qui s’exprime sur une toile en se remémorant le passé. Douce journée. Bisous. Corinne.

  • koukou42 dit :

    La mémoire est un atout tout au long de notre vie.
    La couchée sur papier blanc permet sa longévité.

    Bise.

    Philippe.

  • Carmen P. dit :

    Quelle émotion de pouvoir retranscrire en mots ou en couleurs les lieux où l’on a aimé vivre. C’est les vivre une deuxième fois !
    Amitiés.
    Erin

Répondre à EvaJoe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

Lorsque le rêve nous habite

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Mon livre plein de rebondissement et de suspense

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 Je coûte 10€

et j'ai déjà enchanté grands et petits

De nombreux poèmes inconnus de tous !

Venez me dévorer...

Déposez vos plumes
Le temps qui passe
Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo