Comment le dire?

 

 

Depuis que ce drame est arrivé je me demande si écrire m’apaisera où si je vais remuer le couteau dans la plaie.

Et, je ne veux pas que chacun qui pense différemment que moi ou que d’autres puisse venir déverser un

 cri de haine

Je veux dire mon ressenti, ma peine, mon désarroi, ma peur aussi parfois.

Faut-il pour comprendre accuser?

Faut-il pour comprendre, montrez du doigt?

Faut-il pour comprendre : juger l’autre

 

Si j’avais écrit hier, j’aurais dit ne nous trompons pas de cibles, il devait être fou pour commettre un geste aussi ignoble

Méprisable!

Abjecte!

Sordide

Des mots j’en avais et j’en ai encore pour qualifier un geste inhumain.

Aujourd’hui on apprend que du jour au lendemain

J’exagère, mais si peu, qu’il se serait radicaliser!

Faut-être fou pour le faire sans réfléchir

Moi qui met longtemps avant de faire des choses dîtes normales.

 

Mais, vous devez aussi prendre du temps, ne pas faire les choses à la légère,

Réfléchir

Peser le pour et le contre.

Mais lui?

Il devait nous haïr et quand je dis nous je parle de tous, de tous les êtres humains

Pour commettre l’irréparable,

L’insoutenable

la folie meurtrière.

Mais, car il y a un mais?

Mais que t’avais fait ces enfants? Ces tout petits qui ressemblaient aux tiens?

Oui qu’avaient-ils fait? Pour que tu les tues d’une manière atroce

Pour que tu tues leurs mères et les laissent orphelins?

Où que tu tues les enfants et laissent ses mères sans leurs petits?

Et même que tu anéantisses ces familles.

Elles étaient là pour célébrer notre Liberté

Notre 14 juillet!!

Un symbole français par excellence…

Tu as tué leur innocence

Anéantis des projets de vie

Cueillis dans la fleur de l’âge des amoureux

et même assassiné des grands-parents!

 

Mais qui es tu?

Dieu! C’est impossible tu ne connais pas son amour

Une main vengeresse! Pourtant tu avais un travail chez nous!!

Mais oui qui es-tu?

Tu n’es plus là pour répondre à mes questions.

 

J’oublierais jusqu’à ton visage car tu ne m’es rien

Je te vomis toi et les tiens

J’allais dire je te hais, si je le dis c’est que je me rapproche de toi!

Je ne te hais pas mais j’espère qu’à compter du moment ou tu es mort, tu as souffert mille maux.

Je ne te hais pas mais je ne t’aimes pas.

Dire que je n’ai pas de haine me chagrine, 

 

Après ce drame des questions affluent dans nos têtes;

Nous n’avons aucune réponse, 

alors faire un procès d’intention, mais à qui?

Peut-on connaître des gens qui vivent dans l’ombre?

Qui, vont passer à l’acte parce qu’un problème a surgit dans leur vie?

Mettre un policier derrière chacun de nous?

Mais alors me direz-vous nous ne serons plus libre,

et puis c’est impossible.

 

Alors ne pas oublier, jamais, jamais, se souvenir pas pour avoir peur, non

Pour ne jamais les oublier ceux de Nice ou de Paris

Du Bataclan, de l’épicerie cachère  ou de Charlie Hebdo,

Ceux des terrasses de bar

Ces policiers assassinés sous les yeux de leur enfant

Eux  tous ne JAMAIS les oublier,

Et continuez d’avancer, mas toujours les avoir en nous

Avancez, allez de l’avant, ne pas leur montrer que nous pouvons avoir peur.

Continuez de danser, de chanter, d’aller voir des spectacles, même des feux d’artifice

Même…..

Ne pas leur donner de prises, ne pas leur laisser la moindre chance

JAMAIS!

 

 

Je ne m’en suis pas encore remise,

Chacun de mes mots je les ai réfléchis, pesés..

Mais j’ai osé

Les déposer:

Ici!

Je regardais une émission sur France 2 : Retour en terre inconnue!

Lorsque brutalement tout s’est arrêté

Puis ces mots sur mon écran: FLASH

J’ai pensé qui a -t’on tué? 

Et…

Là un grand froid m’a envahis, 

Des larmes ont afflué à mes yeux

Ma vue s’est brouillé

J’étais anéantie.

J’étais seule face à  cette horreur, je tremblais

J’ai ouvert mon ordinateur

cherché du réconfort

Un ami était là présent, je lui ai dit 

Alors ensemble on s’est soutenu

On avait les mêmes mots

Certainement les mêmes sanglots

Je le remercie il se reconnaîtra!!

Et il a bien fallu l’éteindre cette télé qui déversait des horreurs

des cris de la peur

pour aller dormir;

Je ne sais comment sont vos nuits

Les miennes ne sont pas faciles…

 

D’autres n’ont pas pu écrire voici leurs dessins 

Plantu

plantu

Louison

Louison

 

Une lectrice du Monde 

le monde

 

Swaha

camion nice

un autre dessin de Swaha

drapeau

 

Pratiquement tous ces dessins ont le drapeau de la France…

7 réponses à Comment le dire?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

Lorsque le rêve nous habite

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Mon livre plein de rebondissement et de suspense

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 Je coûte 10€

et j'ai déjà enchanté grands et petits

De nombreux poèmes inconnus de tous !

Venez me dévorer...

Déposez vos plumes
Le temps qui passe
Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo