De qui se moque-t-on?

 

 

Mon plus jeune fils suit actuellement une formation (formation étant un grand mot, ce serai plutôt une immense idiotie tel que peut en pondre actuellement le pôle emploi).

 

Le pôle emploi ne se mouille pas les mains ils font faire leur “boulot” par des organismes extérieurs facile, n’est ce pas?

Ce fameux organisme que je nommerais point, il doit avoir mille visages selon les départements,organise une espèce de formation ou tout est permis, je vous donne quelques exemples; du dessin,
du coloriage, relié des points entre eux, du théatre et aussi faire des rédactions avec des sujets des plus fantaisistes, comme celle que j’ai faîtes au grand amusement des miens.

 

Voici l’énoncé:

 

Racontez ce qui s’est passé en tenant compte de commencer votre rédaction par : vous trouvez  la mercière allongée derrière son comptoir et vous la terminerez par la nièce de la
mercière qui se jette dans les bras de l’évêque.

 

Les personnages peuvent être plus nombreux et intervenir dans n’importe quelle entrée:

 

Les personnages:

 

– Une mercière (femme qui vends des fils de coton) explication donnée pour les idiots de service (dixit mon fils qui est le plus jeune du groupe)

– Un ouvrier Portugais (pourquoi Portugais…Allez savoir..Rires!!)

– la nièce de la mercière

– Un notaire

– Un évêque.

 

Voilà ma rédaction…

 

Il n’est pas loin de 14heures quand la mercière ouvre son rideau après avoir fait quelques recommandations à
sa nièce, elle part dans l’arrière boutique pour y chercher du fil bleu que lui a commandé un jeune maçon pour recoudre son jeans.

Il est environ 17heures quand notre maçon Portugais, cela va de soi…., pénètre dans la boutique, il fait
une douce pénombre, tiens la nièce de la patronne n’est pas là, dommage il lui aurai bien fait les yeux doux;la mercière n’est pas  là non plus , dix minutes s’écoulent et toujours personne,
notre brave homme appelle, personne ne lui répond, il avance en direction de la remise et brusquement il se heurte à quelque chose, il fait sombre et ne voit pas tout de suite ce que cela peut
être. Avec son pieds il tente de repousser cet objet encombrant, mais rien à faire , cela résiste, il pense à son stylo qui fait de la lumière et soudain il voit la mercière, elle est allongée
face contre terre, notre maçon s’affole, il va de ci de là, appel, crie, personne ne lui réponds même pas l’écho. Si il osait il regarderait si elle est morte, mais a peur que ce soit un crime et
si ses empreintes se trouvent dessus il est bon pour la casserole, case directe vers la prison. Ben voyons faut pas rêver, pourquoi serai t il dans cet histoire,?

Dans son dos la porte s’entrouvre, c’est la nièce de la mercière, il bégaye qu’il venait chercher son fil et
qu’il vient de trouver sa tante évanouie, enfin il le suppose. La jeune fille se penche au dessus de sa tante et comprends qu’il est déjà trop tard, elle est morte. Prise d’un doute, elle observe
le jeune homme et finis par lui demander, vous l’avez frappé, le pauvre ne sait pas quoi lui répondre, lui qui est fasciné par la jeune fille.

 

  • Heu! Frappé qui??

  • Ben ma tante qui voulez vous que ce soit

  • Non oh non je l’ai trouvé ainsi, c’est un meurtre vous croyez

  • Le tiroir caisse est ouvert, que voulez vous que ce soit?

  • Ah je n’avais pas vue, si j’avais commis ce vol je ne serai pas resté

  • Oui, je me doute.

 

A, ce moment le mari de la mercière entre dans le magasin,, il a une bosse sur la tête, il explique à sa
nièce qu’il a reçu un coup sur la tête alors qu’il était dans la remise , et il ajoute avoir déposé une plainte à la gendarmerie.

 

Deux gendarmes arrivent,l’ enquête commence. Le maçon , a un alibi, il était sur un chantier au moment du
drame.(Ouf, il est sauvé)

En voyant la voiture de la gendarmerie beaucoup de villageois se sont massé devant le magasin, il y a
Véronique celle qui fait des formations à la ville voisine, bien connue de la nièce puis le notaire, l’évêque et d’autres commerçants. Tous sont atterrés et ne comprennent pas ce qui s’est
passé.

 

Le notaire rentre dans le magasin et discute avec la nièce de la mercière, il doit lui parler de l’héritage
pensent les voisins. La jeune fille ne veut rien entendre, elle est effondrée, mais qui a tué sa tante?  Elle était aimé de tous et elle partie, son magasin risque de fermer. Les inspecteurs
sont déjà en train de chercher tout indice quand tout à coup ils découvrent un collier en bois qui n’appartient pas à la victime aux dires de ses proches ni à sa nièce mais elle, sait à qui il
appartient, elle le reconnaît, elle devient toute pâle et pense que c’est impossible, non ce ne peut être elle, et pourtant tout l’ accuse, elle ne l’a pas sur elle et pourtant elle la toujours
avec elle. Mais pourquoi aurai t elle assassiné sa tante, elle ne la rencontré qu’une seule fois et encore  c’était pour le pot pour son mariage, donc aucun rapport, mais pourtant , elle
n’est jamais venue dans le magasin de sa tante, elle est dans le village que parce qu’elle travaille à la ville et qu’habiter à la campagne est pls rentable pour elle. C’est ce qu’elle leur avait
dit. Mais pourquoi? Pourquoi, la question tourbillonne dans sa tête et elle n’a pas de réponses. Au même moment l’évêque pousse la porte du magasin, tout le monde sursaute, cette sonnette est
vraiment forte, il va falloir que nous la changions pense la jeune fille, il s’approche du mari de la mercière et discute. La nièce s’approche et perdue dans ses pensées, elle se prend les pieds
dans un carton et tombe dans les bras de l’Evêque en criant c’est Véronique.

 

(explication, Véronique étant la formatrice de mon fils ….Rire, donc je me suis permise de la mettre dans
la rédaction…Rires!!)

 

 

Je me suis littéralement amusée en écrivant ce court texte, avec des phrases imposées, et mon fils l’a emporté à la place
de sa version et……..

 

 

Cette rédaction n’a même pas été lue, ils se sont échangés leur texte et simplement vérifié si ils avaient bien commencé et
terminé par les phrases imposées.

 

Et, pendant ce temps là qui cherche du travail pas ces dix là, en tout cas….

 

 Mrs et Mmes du pôle emploi!! Le feriez vous? Pensez vous que cela soit utile à la recherche d’un emploi d’amuser des
chomeurs avec des imbécilités pareilles;

 

pour être très complet ils sont dix cela va de 21 ans (âge de mon fils à 55 ans pour le plus âgé.)

9 sont diplomé, un seul ne l’est pas , cela va du BEP à la licence , un a un master…….Super de colorier un canard quand
on a envie de trouver un travail, super de découvrir une cruche quand on relie les points (je ne sais ce qu’ils coloriaient ou reliaient mais je fais dans l’ironie pure)

9 ont envie de changer de travail, mon fils aime son travail et veut le faire…..

Le mot de la fin c’est mon fils qui me la dit le premier jour: Je connaissais les alcooliques anonymes et bien moi je
reviens de chez les chomeurs pas très  anonymes (ils se sont présentés) mais pris pour des cons…. (fin de citation….)

 

A  MEDITER!!

 

MERCI DE M AVOIR ACCORDE VOTRE ATTENTION POUR MON COUP DE GUEULE (ironique)

Une réponse à De qui se moque-t-on?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

Lorsque le rêve nous habite

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Mon livre plein de rebondissement et de suspense

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 Je coûte 10€

et j'ai déjà enchanté grands et petits

De nombreux poèmes inconnus de tous !

Venez me dévorer...

Déposez vos plumes
Le temps qui passe
Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo