Econduit

 

 


 

En caressant le chagrin de votre visage

Je découvre en vous la femme fleur

Vous êtes là, ce n’est pas un leurre

Mais comment accosté à votre rivage.


Espérant tout de vous

Je vous déclare ma flamme

Au pire je ne risque qu’un blâme

Mais vous déclinez un rendez-vous.

 

Votre réponse me met en colère

Mais je vous pardonne votre dédain

Je vous repousse tel un mondain

Et vous laisse dans votre galère.

 

Je suis éconduit mais j’ai vu vos yeux

Briller  comme pierre précieuse

Je pousse le badinage et deviens odieux.

 

Vous me confessez l’émoi que je vous procure

Tout en refusant de baisser votre garde

Ne voyant en moi que le péché le plus obscur.

 

A ces mots j’en reste coi

En une pirouette vous me décochez une flèche

Et je vois sur votre visage un air narquois.




 

 

 

 

Une réponse à Econduit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

Lorsque le rêve nous habite

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Mon livre plein de rebondissement et de suspense

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 Je coûte 10€

et j'ai déjà enchanté grands et petits

De nombreux poèmes inconnus de tous !

Venez me dévorer...

Déposez vos plumes
Le temps qui passe
Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo