L'attente

 

Revenons un peu en arrière, au moment ou elle est appelée dans la salle d’examen. Deux infirmières parlaient du jeune premier,
lequel elle l’ignorait, mais maintenant elle sait, c’est de cet homme.

 

-Ah ce matin nous allons avoir notre jeune premier

-Mariek

Oui, mais tu l’appelles par son prénom

 

Un éclat de rire retentit dans ses lieux ou d’habitude tout est feutré, puis une voix grave au timbre un peu rauque se fait
entendre:

– Allons Mesdames vous parlez de moi. Je n’ai pas que cela à faire moi, j’ai des obligations, finissons en vite, ou je suis
guéri ou je ne le suis pas. Mais j’aimerais savoir. Puis doucement il se reprend et reconnaît qu’elles travaillent, mais dit qu’il aime bien les taquiner aussi et qu’ils forment un sacré
trio.

 

Tout en attendant dans cette salle d’attente, elle se remémore ces paroles, c’est bien sa voix elle la reconnue, alors il serai
guérit, Lui, quelle chance, elle… commence peut être une longue série d’horreur. Enfin, elle se battra, mais…Le rencontrer aujourd’hui c’est vraiment pas de bol, certes elle extrapole un peu
la suite des choses, mais elle sent qu’il y a un fil invisible entre eux qui les relie.

 

Marieck, puisque c’est son prénom la regarde à la dérobée, et tout  à coup il pose sa main sur la sienne et lui
dit:

 

– Vous avez entendu et ça vous laisse pantoise.

Prise de cours , elle ne sait que lui répondre.

-Chut, ne dîtes, rien, ne soyez pas coupable, je vais vous racontez mon histoire si vous le voulez bien.

A moment ou elle va pour lui répondre il est appelé par le médecin, il lui dit, je reviens attendez moi. Dans le même temps on
lui fait signe que ses résultats sont arrivé. Elle aussi va savoir. Elle se surprend à demander à la secrétaire, ai- je quelques choses, mais le téléphone sonne et elle lui fait signe de s’en
aller.

Elle devrai s’en aller mais quelques choses la retient, partir et prendre connaissance de ses résultats ou attendre cet homme.
Que faire, elle regarde sa montre, il est 15h00, elle sort dans le couloir et appelle son patron, rapidement sans lui donner trop d’explications, elle lui dit quelle ne peut venir à l’agence.Ce
n’est pas trop grave lui demande son patron, je ne sais pas, bredouille t elle. Il lui dit courage et raccroche. 

Dans le couloir, elle n’a qu’une envie partir, se trouver seule et savoir, elle fait quelques pas, quand elle entend une voix
taquine lui dire:

– Alors vilaine on se sauve

– Non , non je me dégourdis les jambes (quelle idiote elle fait, en disant des paroles aussi plates.)

 

Il éclate de rire, la prend par la main et lui propose un café dans un bar si elle veut bien Puis brutalement il lui demande si
elle a mangé, bien sur que non, nous sommes à jeun tous les deux, alors venez je vous invite au restaurant, nous ferons plus ample connaissance, sauf si vous avez des obligations. Et en entendant
cela , elle se prend à penser à ce qu’il a dit  dans la salle d’examen.

– Moi, c’est bon mais vous?

– Vous voulez parler de mes paroles avec les infirmières, c’est un jeu entre elles et moi, depuis le temps que je viens;

– Donc, nous sommes libres tout deux. Alors, allons manger.

Ils discutent comme deux vieux amis, de tout et de rien, comme si chacun restait avec son dossier médical sur la tête, car il
est très difficile de parler de maladie lorsqu’on fait une rencontre aussi extraordinaire. De plus Harmony, c’est son prénom ne veut pas se faire indiscrète et surtout elle veut retarder le plus
longtemps possible l’ouverture de la lettre à son médecin. Mais, c’ était sans compter sur Marieck, qui lui propose avant de s’en aller d’oser ouvrir sa lettre. D’une main fébrile, elle ouvre la
grande enveloppe, le courrier est cacheté, tant pis elle déchire doucement l’enveloppe et en sort un courrier tapé. Les premiers mots la font blémir, il est  à ses côtés, il lui tient la
main. Continuez allez jusqu’au bout lui dit il. 

Elle se lève, sa bouche tremble et les larmes affluent à ses yeux. Il la prend dans ses bras, la serre sur son coeur, lui
caresse les cheveux et attends que ses pleurs se calment.

 

A suivre…..

 

Une réponse à L'attente

cooltext167419354182506

100_0398 péniche

Il y a tant de chemins inexplorés

Tant de voyages à partager

De lieux à conter et raconter

Retour à l'accueil

cooltext167419030798778

 

Flanerie à l'Ile d'Aix

 

cooltext167487971398298

Lorsque le rêve nous habite

C'est là où l'imaginaire s'envole!

Mon livre plein de rebondissement et de suspense

cooltext167486945591431

Tibère, Perle de lune,
deux des personnages principaux
de mon conte pour
Enfants et aussi les adultes


Si vous le voulez pour faire un cadeau

Me le demander!

cooltext167489082620044

 Je coûte 10€

et j'ai déjà enchanté grands et petits

De nombreux poèmes inconnus de tous !

Venez me dévorer...

Déposez vos plumes
Le temps qui passe
Mon inspiration

cooltext167490519746678

 

cooltext167491212710393

 Soutenez

cooltext167493478372535

 

bonial.fr – un geste simple pour l’environnement

Météo